« Pourras-tu en cherchant découvrir Dieu ?
Trouveras-tu la limite du Tout-Puissant ? »

                                                                     (Job 11 : 7)

 

 
 


La transmission


    Il y a des gens qui croient, et se sont confirmés dans l'opinion que l'homme pourrait, sans la Parole, avoir une connaissance de l'existence de Dieu, ainsi que du Ciel et de l'enfer.

    Crois-tu que les anciens sages, tels qu'Aristote, Cicéron, Sénèque et d'autres encore, qui ont écrit sur Dieu et sur l'immortalité de l'âme, aient dérivé leurs connaissances d'eux-mêmes ? Nullement, ils les ont dérivées d'autres, qui les reçurent par tradition.

    Si l'homme avait pu savoir d'après lui-même qu'il y a un Dieu, et une vie après la mort, comment se fait-il qu'il n'ait su qu'un homme reste homme après la mort ? Pourquoi croit-il que son âme, ou son esprit, devient comme un souffle dans l'éther ?

(DE 115-116)

    Tout homme est instruit sur le Divin d'après d'autres qui le connaissent d'après la religion.

                                                                                                                                            (DA 249)

    L'homme sans une révélation procédant du Divin ne peut rien savoir de la vie éternelle, ni même rien savoir de Dieu. Sans une révélation il ne peut y avoir connaissance de Dieu, ni par conséquent reconnaissance de Dieu.

                                                                                                            (AC 10318, 8944 ; DC 249 ; VRC 11)

    Il a donc été nécessaire qu'il y eût quelque révélation qui vînt du Ciel, puisque l'homme est fait pour le Ciel.

                                                                                                                                                                (AC 1775 ; DC 255)

    De tout temps il y a eu des révélations qui se sont succédées sur Terre. Dans la très ancienne Eglise, elle était immédiate, car la vérité Divine était inscrite dans leurs coeurs. Dans l'ancienne Eglise, elle se fit par les correspondances. Dans l'Eglise d'Israël, elle se fit de vive voix, par des songes et des visions nocturnes et aussi des visions de jour, par une voix au-dedans de l'homme, ou du dehors venant d'anges qu'ils ne voyaient pas, ou d'après encore un entretien avec des anges. Dans l'Eglise Chrétienne elle vint par la Parole, couronne des révélations successives. ll y eut aussi des révélations prophétiques chez d'autres peuples que les Israëlites, parmi les autres nations.

(DC 247-255 ; CB 6 ; AC 6000, 5121 ; DA 249)

    S’il n’y avait pas une Parole, personne ne saurait qu’il y a un Dieu, une vie après la mort, un Ciel et un enfer, et personne à plus forte raison ne connaîtrait le Divin.

(DE 114)

    Ainsi par révélation, il est entendu l'illustration qui s'opère quand on lit la Parole et la perception (vision intérieure). Il y a révélation par la Parole seulement chez ceux qui sont dans le bien et dans l'amour du vrai pour le vrai.

(AC 8694)

 
 

     Dans la perspective de Swedenborg, il y a toujours eu dans l'humanité une forme de révélation, toujours en rapport avec la capacité des hommes et des cultures à l'appréhender. Ces révélations, d'abord inspirées de l'intérieur, sont ensuite véhiculées par la Tradition, avec un T majuscule, qui n'est autre que la chaîne de transmission qui s'écoule de générations en générations, de siècles en siècles, de millénaires en millénaires. A travers ces révélations nous sommes informés sur la nature du Divin, sur la voie d'une transformation intérieure qui nous amène à accomplir peu à peu nos vies en Lui, et qui nous prépare dès maintenant pour la vie après la mort.

     Pour Swedenborg, toute révélation ne la devient en actualité que chez l'homme qui s'en instruit, qui la reçoit avec un coeur sincère et qui fait siennes les valeurs essentielles qu'elle enseigne. Si toute forme de révélation a une dimension collective, elle ne s'actualise vraiment et ne devient effective que chez celui qui se l'approprie et se l'incorpore.

 


    

page suivante

page précédente

page menu

page d'accueil