« Au commencement était la Parole, et la Parole était Dieu.
Tout a été créé par elle et rien de ce qui a été fait ne l'a été sans elle.

En elle était la vie et la vie était la lumière des hommes.

Elle était la lumière véritable qui illumine chaque homme
en venant dans le monde.

Et la Parole s'est faite chair, et elle a habité parmi nous
et nous avons contemplé sa splendeur. »

                                                    
                                                                                       (Jean 1 : 1-4, 9, 14)

 

 
 



La descente de la Lumière


    Dans ses intimes, l'Ecriture Sainte n'est autre que le Divin qui procède de Dieu. Dans ses dérivés, elle est accommodée à la perception des hommes, ce ne sont là que des enveloppes de Dieu. Le Divin qui s'y trouve intimement, et qui est enveloppé de choses adaptées aux perceptions des hommes, néanmoins brille comme la lumière à travers des cristaux, mais avec variété, selon l'état du mental que l'homme s'est formé. L'Ecriture Sainte est comme un miroir dans lequel il voit Dieu, mais chacun le voit à sa manière. Les vérités que l'on appréhende par la Parole et que l'on s'approprie en y conformant sa vie, composent ce miroir.

(VRC 6)

    La lumière du Ciel, dans laquelle est le sens spirituel de la Parole, influe dans la lumière naturelle dans laquelle est le sens de la lettre, et éclaire le mental de l'homme. 

(VRC 215)

    Dans la Parole, on lit que Dieu habite dans une lumière inaccessible. Qui donc pourrait l'approcher, s'il n'était venu habiter dans une lumière accessible, c'est-à-dire, s'il n'était descendu, et ne s'était approprié un humain dans lequel il est devenu la Lumière du monde ? Qui ne peut voir, qu'approcher dans sa lumière le Père, est aussi impossible que de prendre les ailes de l'aube, et de voler avec elles vers le soleil.

                                                                                                                                           (VRC 176)

 
 

    Le Divin habite au coeur de sa création, comme au coeur de chaque chose et de chaque être de cette création. Il y demeure sous la forme d'un soleil resplendissant, mais dont la chaleur et la lumière sont d'une tout autre nature que celle de notre soleil naturel. Comme l'homme n'est point fait "pour ne se nourrir que de pain", puisqu'il est esprit et conscience avant d'être corps, la lumière cosmique s'est faite pour lui révélation, afin de le guider sur le long et difficile chemin de cette vie.

    C'est un mouvement qui part d'en haut, pour descendre à la rencontre de l'homme, afin de le réveiller et de l'éclairer intérieurement. Elle prend d'abord la forme d'une parole, d'une "dictée" divine, avec la révélation biblique, celle de l'Ancien Testament, avant de s'incarner pleinement dans une humanité, celle du Christ qui assume de ce fait une double nature, à la fois Divine et Humaine. Le "Logos", le "Verbe" Divin, la "Parole Sacrée", se fait chair, afin de rendre témoignage à la Lumière, c'est-à-dire de la manifester aux hommes.

    Il s'agit d'une descente de la Lumière au coeur même des ténèbres les plus profondes de l'humanité, afin de lui ouvrir une perspective et une voie qui dépassent tout ce que l'homme peut concevoir. A travers cette voie l'homme est convié à devenir co-créateur, avec le Divin, de lui-même et du monde. Il ne peut pas y avoir de plus haute et plus noble destinée, qui engage à la fois toute sa liberté et toute sa responsabilité.


    

page suivante

page précédente

page menu

page d'accueil