Emmanuel Swedenborg
(1688 - 1772)

Scientifique - Philosophe - Théologien - Mystique

Une brève biographie

    Emmanuel Swedenborg est né à Stockholm, capitale de la Suède, le 29 janvier 1688. Son père pasteur luthérien, professeur de théologie, est un écrivain remarquable d'une extraordinaire fécondité littéraire dont Swedenborg héritera. L'atmosphère spirituelle du foyer où il grandit aura une influence déterminante sur lui, d'autant que d'une nature grave et profonde, il manifeste très tôt des dispositions et des dons exceptionnels pour la vie intérieure.

    Surdoué, il passe son doctorat en philosophie à 21 ans et manifeste un penchant pour les lettres, la poésie et la musique. Après une première période de vingt-sept années, dominée par une enfance religieuse et une jeunesse tournée vers les arts, il amorce une deuxième période de vingt-sept années entièrement dédiée cette fois aux sciences.

    Il deviend un des plus grands savants de son temps, l'un des esprits les plus brillants de cette époque des Lumières. C'est un génie à la façon de Léonard de Vinci, qui se passionne pour tous les domaines et qui produira une oeuvre considérable portant sur les mathématiques et l'ingénierie, la physique et la chimie, la géologie et la métallurgie, l'astronomie et la cosmologie, l'anatomie et la physiologie. Ajoutons à cela l'économie et la philosophie.

    Dès le début il se passionne pour les grandes théories qui cherchent à expliquer l'univers. Ses découvertes les plus importantes sont d'audacieuses et géniales vues de l'esprit dont l'exactitude ne sera souvent démontrée que bien plus tard par les générations ultérieures de savants.

    Il reste en même temps constamment tourné vers les applications concrètes des sciences. Assesseur au Collège des Mines, équivalent de notre actuel ministère de l'industrie, pendant plus de 30 ans, il fera considérablement évoluer l'industrie minière et métallurgique de son pays. Il sera anobli, nommé membre du parlement royal de Suède et membre d'honneur des trois universités : d'Uppsala, de St Pétersbourg et de Stockholm.

    Il vit, autour de ses 55 ans, une profonde crise intérieure. C'est alors qu'il a ses premières expériences d'extases, de visions et de révélations spirituelles. Ces expériences vont produire en lui de profondes transformations. Il se retire de toute activité mondaine pour s'installer dans une petite cabane au fond d'un vaste jardin auquel il voue une véritable passion. Il s'y consacrera pendant des années à la lecture, à l'étude et à la méditation des textes bibliques.

    Après ces trois années de métamorphose commence donc une troisième période, de vingt-sept années elle aussi, toute entière consacrée à l'exploration des mondes invisibles et à la publication de ses ouvrages qui se succéderont pour produire une oeuvre monumentale de plus de trente volumes.

    Les enseignements, qui découlent de sa lecture et de sa compréhension de la Bible, remettent en question de nombreux dogmes établis au sein des religions et des Eglises de son temps. Accusé d'hérésie et menacé d'emprisonnement, il s'exile en Angleterre où il s'éteint à l'âge de 84 ans, après avoir annoncé plusieurs semaines auparavant, le jour et l'heure exacts de ce qu'il nommait "son passage dans le monde spirituel".

    Les enseignements de Swedenborg concernant les questions essentielles liées au phénomène humain et à l'univers ont, tout au long de ces derniers siècles, profondément influencés de très nombreux savants et créateurs, qui ont fait de multiples emprunts à sa pensée, pour la faire fructifier de façon infiniment diverse.

    Parmi ceux-ci, citons à titre indicatif :

    François Marie Arouet, dit Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Emmanuel Kant, George Washington, Jean-Frédéric Oberlin, Johann Caspar Lavater, Johann Wolfgang Goethe, Samuel Hahnemann, William Blake, George Wilhelm Friedrich, Samuel Taylor Coleridge, John Chapman, Friedrich Wilhelm Joseph von Schelling, Alphonse de Lamartine, Thomas Carlyle, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Ralph Waldo Emerson, George Sand, Elizabeth Browning, Gérard de Nerval, Abraham Lincoln, Charles Baudelaire, Fiodor Dostoïevski, William James, Henry James, Auguste Strindberg, Rudolf Steiner, William Butler Yeats, Daisetz Teitaro Suzuki, Paul Ambroise Valéry, Andrew Taylor Still et William Sutherland, Carl Gustav Jung, Oscar V. de L. Milosz, Helen Keller, Jorge Luis Borges, Henry Corbin, Czeslaw Milosz, etc.

 

page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La vie d'un homme extraordinaire

Une biographie complète

(en cours d'illustration)


Introduction

1. Enfance d'un visionnaire

2. Voyage initiatique

3. La Maison de Suède

4. La roue de la fortune

5. L'arbre de la science

6. Métanoïa

7. La vision

8. Le jardin du prophète

9. Procès en hérésie et exil

10. La dernière pierre

11. Un arbre de vie

Epilogue

Bibliographie

 

 

Frontispice de "Jerusalem", William Blake, 1804-1820.