Bibliographie chronologique de la période littéraire, scientifique
et philosophique d'Emmanuel Swedenborg.

(1709-1745 / De 21 à 57 ans)

 

    Comme indiqué dans sa biographie il faudra relativiser la division en trois périodes distinctes de sa vie et de son oeuvre. Au coeur de sa période littéraire nous trouvons la liste de ses 14 inventions. Pendant toute sa période scientifique il continue à composer de petits textes poétiques et son oeuvre de transition : "Du culte et de l'amour de Dieu", est une oeuvre également très poétique. Il continuera aussi, tout au long de sa période théologique à publier quelques traités scientifiques. Par ailleurs certains de ses ouvrages pourraient être des oeuvres de psychologie, comme : "Psychologie rationnelle", ou de philosophie comme : "Préalable à une philosophie sur l'infini", ou "Du commerce de l'âme et du corps".

    La première partie de cette bibliographie couvre une période qui va de ses 21 ans à ses 57 ans, (1709-1745). Elle commence avec la publication de son doctorat en philosophie sur les "Sentences de Sénèque et Publius Syrus" et s'achève avec celle de sa dernière oeuvre scientifique : "Règne Animal" ouvrages d'anatomie magistral qui devaient s'achever avec un dernier volume dédié à la question l'âme humaine et intitulé : "Psychologie Rationnelle". Il faut mentionner aussi ses derniers traités posthumes sur l'âme, l'influx, les correspondances, etc. et qui préfigurent déjà son oeuvre théologique ultérieure.

    Pendant cette longue période de 36 ans, Swedenborg rédigera plus près d'une centaine d'ouvrages. Il publiera 26 livres en 34 volumes. Il laissera aussi plus de 70 ouvrages et traités divers dans ses tiroirs, et qui ne seront publiés et traduits que bien plus tard.

    Notons que Swedenborg fera imprimer ses livres dans plus de 10 villes différentes, à commencer par Uppsala, puis Stockholm, Amsterdam, Leipzig et Londres.


Période littéraire (1709-1715)

De 21 à 27 ans

 

Sélection de Sentences (1709)

(L. Annaei Senecae et Pub. Syri Mimi forsan et aliorum Selectae Sententiae cum Annotationibus Erasmi, et Graeca versione Jos. Scaligeri. Quas cum consensu Ampl. Fac. Philos. Notis illustratas sub Praesidio Viri amplissimi Mag. Fabiani Törner, Philos. Theoret. Prof. Reg. et Ord., Publico examini modeste submittit Emanuel Swedberg. In Audit. Gustav. maj. d. 1. Junii 1709. Upsaliae, Ex officina Werneriana, 1709, Upsaliae, ex Officina Werneriana, (1709).

« Sélection de sentences de L. Annaeus Sénèque, et peut être de Publilius Syrus le Mime et d'autres, avec annotations par Erasmus, et version grecque de Jos. Scaligeri ... » (62 pages.)

Doctorat en philosophie de Swedenborg à l'université d'Uppsala, 1 juin 1709. Recueil d'environ 700 citations de Sénèque, Publius Syrus et d'autres auteurs, richement annotées.

 

Liste de 14 Inventions (1714)

- Un bateau qui peut aller sous l'eau avec un homme d'équipage, capable d'infliger de sérieux dégâts à un navire ennemi.
- Un siphon qui permet d'acheminer l'eau d'une rivière vers un point plus élevé, rapidement et en grande quantité.
- Diverses machines permettant d'élever des poids avec de l'eau, à l'aide d'un siphon portable, plus facilement que par des moyens mécaniques.
- Un système d'écluse permettant, même là où il y a peu d'eau, d'élever un navire avec sa cargaison à une hauteur donnée en moins d'une ou deux heures.
- Une machine fonctionnant avec du feu et permettant de propulser de l'eau.
- Un pont escamotable pouvant être ouvert ou fermé de l'intérieur des murs et des quais.
- De nouvelles machines afin de pomper et d'éjecter de l'air en utilisant de l'eau et une pompe fonctionnant à l'air et au mercure sans aucun siphon, fonctionnant mieux et plus facilement que les pompes ordinaires.
- Des fusils à air comprimé dont un millier pourraient être déclenchés au moyen d'un unique siphon et tous en même temps.
- Un instrument de musique universel permettant à quelqu'un ne sachant pas jouer de musique d'exécuter toutes sortes de compositions.
- Une méthode mécanique pour dessiner par le feu des gravures de toutes espèces sur une surface quelconque.
- Une pendule à eau qui montre le mouvement des corps célestes et d'autres effets ingénieux.
- Un véhicule mécanique mu par des chevaux et pouvant transporter toutes sortes de matériaux et une voiture volante permettant de rester suspendu dans les airs et d'y être transporté.
- Une méthode pour connaître les désirs et les affections du mental par l'analyse.

 

    Ce document avec ses planches dessinées, a malencontreusement été perdu au cours de son expédition de Rostock à Skara, chez son père. Il s'agit de son tout premier travail à proprement scientifique. Il présentera ultérieurement certaines de ces inventions dans sa revue "Dédale Hyperboréens". Voir dans the « Swedenborg Researcher's Manual » la note page 8, et la référence à « Mechanical Inventions of Emanuel Swedenborg », Alfred Acton, Swedenborg Scientific Association, Philadelphia, Pa., 1939.


Les Jeux d'Hélicon (1714)

(Ludus Heliconius, sive Carmina Miscellanea, quae variis in locis cecinit Eman. Swedberg. Gryphiswaldiae, Litt. Dan Benj. Starckii, 1714 ou 1715.)

« Les jeux d'Hélicon, ou mélange de poèmes composés en différentes contrées », Greifswald, 1715. (20 pages.)

"Ludus", littéralement : "activités ludiques", ou encore "passe-temps", "divertissements". Recueil de poèmes composés par l'auteur au cours de ses périgrinations. Il en publiera une seconde édition augmentée de 32 pages, à Skara, en 1716 ou 1717.

 

La Muse Boréale (1715)

(Camena Borea cum Heroum et Heroidum factis ludens : sive Fabellae Ovidianis similes sub variis nominibus scriptae ab E. S. Sveco. Gryphiswaldiae, Litt. Dan Benj. Starckii, 1715.)

(Quelques exemplaires avec : "... ab Emm. Swedberg, Sveco")

« La muse boréale, jouant avec les exploits des héros et des héroïnes : ou fables similaires à Ovide, écrites sous diverses noms par E. S. Sveco », Greifswald, 1715. (103 pages.)

Recueil de vingt-deux fables satiriques sur les événements politiques des quinze dernières années en Europe. Cet ouvrage d'une centaine de pages sera sa dernière œuvre à proprement parlé littéraire.

En plus des trois ouvrages sus-mentionnés, son oeuvre littéraire compte une douzaine de publications diverses s'échelonnant de 1700 à 1715 comprenant diverses poèmes, essais, odes, éloges et dédicaces. Une grande partie de ces textes littéraires et poétiques ont étés publiés à titre posthume dans : « Opera Poetica », Eman. Swedenborgii, Upsaliae Typis Academicis, 1910.

 

Période Scientifique et Philosophique (1715-1745)

De 27 à 57 ans

 

L'Inventeur du Nord (1716 - 1718)

(Daedalus Hyperboreus. Eller Nagra Nya Mathematiska och Physicaliska Försök och Anmerckningar : Som Wälborne Herr Assessor Polhammar och Andre Sinrike i Swerige Hafwa giordt Och Nu tijd efter annan til almen nytta lemna.)

« Dédale Hyperboréens. L'Inventeur du Nord ou quelques nouvelles recherches en mathématique et en physique ... », 6 numéros, 1 - 5 : Uppsala, 1716 - 1717 ; 6 : Skara 1718.

"Dédale Hyperboréens", en référence à Dédale dans la mythologie grecque, un ingénieur mécanicien d'Athènes qui construisit le labyrinthe de Cronos et qui s'échappa de prison avec son fils Icare grâce aux ailes qu'il avait fabriqués. "Hyperboréen" est un adjectif qui signifie "de l'extrême Nord".

Cette belle publication, de format carré est consacrées aux recherches, découvertes et inventions scientifiques. Première revue scientifique suédoise. Les numéros de 1 à 4 ainsi que le numéro 6 seront publié en suédois. Le numéro 5 sera, à la demande du roi publié en suédois et en latin. Le numéro 6 sera publié avec une année de retard du fait d'un manque de moyen. La publication de sa revue s'interrompra, faute d'intérêt et de financement, après ce sixième numéro.

Plusieurs de ses inventions, voir la liste précédente de 14 inventions, seront présentées dans cette revue. Mentionons également, dans le numéro 6, un article intitulé : « Une preuve que notre essence vitale consiste en vibrations infimes ». Sujet qu'il developpera plus loin dans son traité : « Trémulation », 1717-1719.

 

Diverses Oeuvres Posthumes (1716-1717)

(Reflexioner pa perspectivet ; Förslag till den nya Societatem Scientiarum i Upsala ; Om astskillig slagz Jordmohner och Gyttior ; Anmärckningar om Musslor, Sneckor etc. i kalcksten, och om Skifwer ; Descriptio Machinae Daedaleae sive Volatilis ; Machina siphonica ; Nya sett at segla emot strömmen ther wind är med fast strekan är emot ; Pro memoria om nagra sma prof och experimenter ; Projekt och uträkning pa domkrafter ; Proportiones Stereometricae. Nagra nya Stereometriska reglor ; Beskrifning öfwer en kran ; Experiment om Echo ; 1716.)

Memorial om Salt Siuderiens inrettning i Swerje ; En Ny Theorie om jordens afstannande ; Memorial pä förbättringar som wid Carlzkrona sta att practiceras ; Om nyttan och nödvändigheten af ett Observatorii inrättande i Sverige ; Om sättet för handelns och manufacturernas uphjelpande ; Om eldens och fergornas natur ; 1717.)

« Réflexions sur la perspective » ; « Plan pour une nouvelle société scientifique à Uppsala » ; « Les terres de Westergyllen leur utilisation comme teinture » ; « Remarques sur les fossiles de moules, d'escargots, etc. dans les calcaires et les ardoises » ; « Description d'une machine Daedalean ou volante » ; « Machine à siphon » ; « Nouvelle méthode pour naviguer avec un vent favorable mais un courant contraire » ; « Mémoire sur de petits tests et expériences » ; « Plan et calculs pour une vis de cric » ; « Proportions stéréométriques et quelques nouvelles règles stéréométriques » ; « Description d'un crâne » ; « Expériences avec l'écho », (1716). « Mémoire sur les techniques de fabrication du sel en Suède » ; « Nouvelle théorie sur la fin de la Terre » ; « Mémoire sur les améliorations à réaliser à Karlscrona » ; « Projet de création d'un observatoire astronomique en Suède » ; « Mesures pour soutenir le commerce et l'industrie » ; « La nature du feu et des couleurs », (1717).

 

Industrie de l'Etain (1717)

(Underrättelse, Om thet Förtenta, Stiernesunds Arbete, Thess Bruk Och Förtening. Stockholm, TR. hos Joh. Henr. Werner, 1717.)

« L'industrie de l'étain de Stiers und, son usage et sa fabrication », Stockholm, 1717. (4 pages.)

 

Algèbre (1718)

(I. H. N. Regel-Konsten Författad I Tijo Böcker, af Eman. Swedberg. Upsala, tr. hos. J. H. Werner, 1718.)

« La science de l'algèbre », Uppsala, 1718. (135 pages.)

Les initiales I. H. N. signifient : "Au Nom du Seigneur". Premier traité d'algèbre publié en suédois.

 

Calcul des Longitudes (1718)

(I. H. N. Eman. Swedbergs Assess. i Kongl. Bergz Coll. Försök at finna Östra och Westra Lengden igen igenom Manan, Som Til the Lärdas ompröfwande framstelles. Upsala, tryckt hos Joh. Henr. Werner, 1718.)

« Essai pour trouver les longitudes est et ouest au moyen de la lune », Uppsala, 1718. (38 pages.)

Dédiée à Edmond Halley, réimprimée dans le numéro 4 de "Dédale Hyperboréens" et en une version latine augmentée en 1721 et en 1766 à Amsterdam.

 

Nouvelle Arithmétique (1718)

(En ny Räcknekonst som Omwexlas : wid 8 i stelle then wahnliga wid Thalet 10. Hwarigenom All ting angaende mynt, wicht, mal och matt, monga resor lettare än effter wahnligheten uträknas. af Em : Swedberg. Carlsgraf)

« Une nouvelle arithmétique dans laquelle le nombre huit est utilisé au lieu de dix, afin de faciliter tous les calculs relatifs à la monnaie, aux poids et aux mesures », Karlskrona ?, 1718. (28 pages.)

Traité réalisé à l'intention de Charles XII, juste avant son décés.

 

Révolution Terrestre (1719)

(En Ny Mening om Jordens och Planeternas Gang och Stand eller Nagra Bewis At jorden löper alt sachtare och sachtare : at Winter och Sommar, Dagar och Dygn til tiden blifwa lengre och lengre in til Werldsens sista tid, bewistadt af Eman : Swedberg.)

(Om Jordenes och Planeternas Gang och Stand : Thet är Nagra bewisliga skiäl At Jorden aftager i sitt lopp och nu gar longsammare än tilförene ; giörande winter och sommar, dagar och nätter lengre i anscende til Tiden nu än förr. Skara, tryckt hos sal. A. Kiellbergs Enko, 1718.)

« Sur le mouvement et la position de la Terre et des planètes ou quelques arguments tendants à prouver que le mouvement de la Terre ralenti, étant par conséquent plus lent à présent que dans les temps anciens ; ce qui fait que l'été et l'hiver, les jours et les nuits sont plus longs qu'ils ne l'étaient avant », Skara, 1718. (40 pages.)

 

Hauteur des Eaux (1719)

(Om Wattnens Högd, och Förra Werldens Starcka Ebb och Flod, Bewis utur Swerje framsteld af Eman. Swedberg. Upsala, tr. hos J.H. Werner, 1719. Om Watnens högd Och Förra Werldens, Starcka Ebb och Flod. Bewis Utur Swergie. Stockholm, tr. hos Joh. H. Werner, 1719.)

« De la hauteur des eaux et de la force des vagues dans le monde primordial », Uppsala, 1719. (16 pages.)

La première édition celle d'Uppsala fait 16 pages, la seconde de Stockholm 40 pages, car elle contient sept articles en plus. Sa famille anoblit entre les deux, il signera le second de son nouveau nom : Swedenborg.

 

Trémulations (1717-1719)

(Anatomi af War aldrafinaste Natur, wisande att wart rörande och lefwande wäsende bestar af Contremiscentier.)

« Anatomie de notre plus subtile nature, montrant que nos mouvements et notre force vitale consistent en vibrations », 1719. (50 pages.)

Ce petit traité est la version augmentée d'un court article initialement publié dans le numéro VI de "Dedale Hyperboréens", avril-juin 1717, p. 10-14, alors intitulé : (Bewis at wart lefwande wesende bestar merendels i sma darringar, thet är tremulationer), « Une preuve que notre essence vitale consiste pour la plus grande part en petites vibrations, ou trémulations ».

Ce traité est important en cela que certains y verront plus tard la toute première émergence du concept de magnétisme animal.

 

Monnaies et Mesures (1719)

(Förslag til wart Mynts och Mals Indelning, sa at rekningen kan lettas och alt Brak afskaffas. Stockholm, Tr. uti Kongl. Bok-Tryckeriet, 1719.)

« Proposition pour diviser nos monnaies et mesures afin de faciliter les calculs et d'éliminer les fractions », Stockholm, 1719. (8 pages.)

 

Docks, Ecluses et Marais-salants (1719)

(Underrettelse om Docken, Slysswercken och Salt-Wercket. Stockholm, Werner, 1719.)

« Docks, écluses et marais-salants », Stockholm, 1719. (8 pages.)

 

Diverses Oeuvres Posthumes (1719-1920)

(Beskrifning öfwer Swenska Masugnar och Theras Blasningar ; Nya Anledningar till Grufwors Ingenfinnande eller Nagra än oopfundna Grep till at opleta Grufwor och skatter, som i jorden diupt äro giömda ; Geometrica et Algebraica, 1719. Om Wennerns fallande och stigande och huru wida thet härröra kan af wattnetz tillop eller aflopp igenom strömmar, 1720.)

« Description des haut fourneaux Suédois et du processus de fonte » (83 pages) ; « Nouvelles idées pour découvrir les veines métalliques, ou quelques conseils jusqu'alors inconnus sur la façon de trouver veines métalliques et trésors profondement dissimulés sous la terre » (14 pages) ; « Geometrie et Algèbre » (Une table), (1719). « Au sujet des crues et décrues du lac Vänern et à quel point cela est dû à l'afflux ou au reflux des eaux de ruisselement », (7 pages), (1720).

 

Principe de Chimie (1721)

(Prodromus Principiorum Rerum naturalium Sive novorum tentaminum Chymiam et Physicam Experimentalem Geometrice explicandi. Amstelodami, Apud Joannem Oosterwyk, 1721.)

« Préalables aux principes du règne naturel, ou nouvelles tentatives pour expliquer la chimie et la physique expérimentale par la géométrie », Amsterdam, 1721. (199 pages, plus 15 tables.)

C'est sa première contribution marquante dans le domaine de la recherche. Notons aussi que c'est la première fois depuis son dernier ouvrage littéraire "La Muse Boréale", qu'il recommence à publier en latin, tous ses prochains ouvrages le seront ensuite. Swedenborg a décidé de sortir de la seule enceinte suédoise pour trouver un rayonnement plus large, à l'échelle de l'Europe savante.

L'ouvrage sera réimprimé avec les deux traités suivants deux fois, sous des titres et chez des éditeurs différents : Amstelodami, Apud Joannem et Abrah. Stander, 1727 ; Hildburghusae, Apud Joh. Godofr. Hanischium, 1754.

 

Fer et Feu (1721)

(Nova Observata et Inventa Circa Ferrum et Ignem, Et præcipue Circa Naturam Ignis elementarem, Unà cum nova Camini inventione. Amstelodami, Apud Joannem Oosterwyk, 1721.)

« Nouvelles observations et découvertes concernant le fer et le feu », Amsterdam, 1721. (56 pages plus trois tables.)

Il fera réimprimer cet ouvrage deux fois avec les deux traités précédent et suivant, sous des titres différents et chez les mêmes éditeurs : Amstelodami, Apud Joannem et Abrah. Stander, 1727 ; Hildburghusae, Apud Joh. Godofr. Hanischium, 1754.

 

Trouver la Longitude (1721)

(Methodus Nova Inveniendi Longitudines Locorum Terra Marique ope Lunæ. Amstelodami, Apud Joannem Oosterwyk.1721.)

« Nouvelles méthodes pour trouver les longitudes d'un lieu sur Terre et mer par l'observation de la lune », Amsterdam, 1721. (29 pages plus une table.)

Swedenborg ajoute à cette édition trois autres traités : un nouveau plan mécanique de construction de digues et de cales sèches ; une nouvelle construction de barrage ; un moyen d'évaluer les vertus et les qualités des navires. Il le publie, avec les deux ouvrages précédents : "Principe de Chimie" et "Fer et Feu", sans nom d'auteur.

Il le fera réimprimer ces trois ouvrages, sous des titres différents, chez les mêmes éditeurs : Amstelodami, Apud Joannem et Abrah. Stander, 1727 ; Hildburghusae, Apud Joh. Godofr. Hanischium, 1754. Il en fera une dernière réimpression bien tard : Amstelodami, 1766. 
(8 pages.)

 

Mécanique Navale et Constructions aquatiques (1721)

Artificia nova Mechanica receptacula navalia et aggers aquaticos construendi. Amstelodami, Apud Joannem Oosterrwyk, 1721.

« Nouveaux dispositifs mécaniques pour des réceptacles de chantier navale et constructions de rampes aquatiques », Amsterdam, 1721. (25 pages plus une table. Référence absente de "Swedenborg Researcher".)

 

Observations Diverses (1722)

(Eman. Swedenborgii Assess. Coll. Metall. in Suecia, Miscellanea Observata Circa Res Naturales et præsertim circa Mineralia, Ignem et Montium strata. Partes I-III. Lipsiæ, 1722

Pars Quarta Miscellanearum Observationum Circa Res Naturales et præcipue Circa Mineralia, Ferrum, et Stallactitas in Cavernis Baumannianis etc. Navpotami vulgo Schiffbeck bey Hamburg, Typis Herm. Heinr. Hollii, 1722.)

Deux volumes :

« Observations diverses au sujet des phénomènes naturels, et spécialement des minéraux, du feu et des strates montagneuses », Parties I-III, Leipzig, 1722. (173 pages plus 4 tables.)

« Quatrième partie : Observations diverses au sujet des phénomènes naturels, et spécialement des minéraux, du fer et des stalactites dans les cavernes de Baumannianis, etc. », Hambourg, 1722. (51 pages.)

Autres traductions possibles de "circa" : autour, au sujet, concernant ; de "res naturales" : les phénomènes naturels ou les choses de la nature.

 

Conservation de la Chaleur

(Novæ Regulæ de Caloris conservatione in conclavibus. In Acta Literaria Sveciae, Upsaliæ, 1722 ; De Magnete et diversis ejus Qualitatibus.)

« Nouvelles règles pour la conservation de la chaleur dans les pièces » , 1722. (2 pages.)

Publié quatre fois dans Acta Literaria et Acta Germanica.


Monaie Suédoise et Finance (1722-1723)

(Oförgripelige Tanckar om Swenska Myntets Förnedring ogh Förhögning. Stockholm, Joh. Hinr. Werner, 1722.)

« Modestes pensées sur la déflation et l'inflation de la monaie suédoise », Stockholm, 1722.
(20 pages.)

Ce mémoire sera, à la demande de plusieurs personnes, réimprimé par Swedenborg en une version augmentée (68 pages), à Uppsala en 1771, juste avant sa mort, à l'intention du roi Gustavus III, qui venait d'être couronné.

 

Loi Hydrostatique

(Expositio Legis Hydrostaticæ, qua demonstrari potest effectus et vis aquæ diluvianæ altissimæ in saxa et materias fundi sui. Acta Literaria Sveciæ, Stockholmiæ et Upsaliæ, 1722.)

« Exposition d'une loi hydrostatique, démontrant le puissant effet des eaux du déluge et leur action sur les roches et matériaux au fond de leur lit », publié Acta Literaria, Stockholm et Uppsala, 1722.
(4 pages.)

 

Diverses Oeuvres Posthumes (1722-1734)

(De Magnete et diversis ejus Qualitatibus.1722.)

« Des aimants et de leurs divers propriétés », 1722. (273 + 63 pages, 56 planches et 3 dessins.)

(Calculation öfwer 100rd, smt, silfwer, om man skulle wilja lata dem komma ifran Hamburg effter nu warrande coin ...)

« Calculs concernant les monaies », 1722. (Référence absente CL.)

(Swedenborgs memorial angaende balencen i handeln ; Swedenborgs memorial angaende bearbetan-det af Jern och Koppar i Sverige ; Swedenborgs memorial angaende Jernverks anläggande i Sverige ; Swedenborgs memorial angaende Jernproduktionen i Sverige, 1723.)

« Mémoire de Swedenborg en ce qui concerne la balance du commerce » ; « Mémoire de Swedenborg pour abolir la distinction entre districts miniers en faveur du cuivre au détriment du fer en Suède » ; « Mémoire de Swedenborg pour la construction de moulins en Suède » ; « Mémoire de Swedenborg pour encourager la production de fer en Suède », 1723.

(De Genuina Metallorum Tractatione : I. De Secretione Argenti at Cupro, quae Segerarbete vocatur ; II. De Sulphure et Pyrite ; III. De victriolo, deque modis Victriolum Elixandi, etc. IV. De Sale communi, h. e. De Sale fossili vel gemmeo, Marino et fontano, 1722-1729.)

« Traitement des métaux d'origine : I. De l'extraction de l'argent à partir du cuivre, qui est appelé raffinage (364 pages) ; II. Du sulphur et de la pyrite (329 + 115 pages) ; III. Du vitriol et des méthodes d'ébulition du vitriol (446 + 118 pages) ; IV. Du sel commun, qui est, du sel fossile ou de gemme, de mer et de source » (343 pages), 1722-1729. Censé devenir un grand ouvrage sur les minéraux et les métaux qui devait contenir 19 parties, seul les sections citées seront rédigées.

(Principia Rerum Naturalium ab Experimentis et Geometria sive ex Posteriori et Priori educta, 1729.)

« Principes du règne naturel, tirés de l'expérience et de la géométrie, soit par les "derniers" (les postérieurs), ou par les "premiers" (les antérieurs) », 1729. (560 pages.)

(Index Variorum Philosophicorum. 1729.)

« Index philosophies diverses », 1729. (263 pages. Absent de "Swedenborg Researcher".)

(Varia Philosophica, Anatomica et Itineraris. 1733.)

« Divers philosophies, anatomie et itineraires », 1733. (714 pages. Absent de "Swedenborg's Researcher".)

Generaliter de motu elementorum ; Comparatio ontologiae et cosmologiae generalis domini Christiani Wolfii cum principiis nostris rerum naturalium ; Notae ex Wolfii Psychologia Empirica, 1733. Ex principiis rerum naturalium meis, 1734)

« Traitement général du mouvement des éléments » ; « Comparaison de l'ontologie et de la cosmogonie qui domine le monde chrétien avec les principes de Wolff concernant notre monde naturel ? » ; « Notes sur la psychologie empirique de Wolff », (1733). « Résumé des principes du monde naturel », (1734).

Ces quatre documents sont absents de "Chronological List", à moins qu'ils ne soient inclus, de façon complète ou partielle, dans les deux précédents "Index Variorum Philosophicorum" et "Varia Philosophica, Anatomica et Itineraris", qui ne se trouvent que dans "Chronological List" .)

 

Travaux Philosophiques et Minéraux (1734)

(Emanuelis Swedenborgii Opera Philosophica et Mineralia, Dresdæ et Lipsiæ, sumptibus Friderici Hekelii1734.)

« Travaux philosophiques et sur les minerais », 3 volumes, Dresde et Leipzig, 1734.

Le terme "Mineralia", ici traduit par "Mineraux", incluait aussi, à l'époque de Swedenborg, le domaine de la métallurgie. Il avait réalisé une première ébauche de cet ouvrage en 1729, intitulé : "Principia rerum naturalium ab experimentis et geometria sive ex posteriori et priori educta."

Volume I :

(Principia rerum naturalium sive novorum tentaminum phoenomena mundi elementaris philosophice explicandi. Cum figuris æneis.)

« Principes premiers du monde naturel, ou nouvelle tentative pour une explication philosophique du monde élémentaire. Avec gravures sur cuivre. » (452 pages + un portrait de Swedenborg.)

Ce premier volume traite de la cause et de l'origine de l'univers, il sera la première grande contribution de Swedenborg à la cosmologie. Le deuxième traite de l'industrie du fer et de l'acier, le troisième de celle du cuivre et du bronze.

Volume II :

(Regnum Subterraneum sive minerale de ferro deque modis liquationum ferri per Europam passim in usum receptis ; deque conversione ferri crudi in chalybem : de vena ferri et probatione ejus : pariter de chymicis præparatis et cum ferro et victriolo ejus factis experimentis etc. etc.)

« Du monde souterrain ou du minerai de fer ainsi que des méthodes de fonte du fer en usage dans diverses parties d'Europe ; de la transformation du fer brut en acier ; de différents types de fer ; suivit de diverses méthodes de préparations chimiques et d'expériences avec le fer et son vitriole, etc. » (386 pages.)

Volume III :

(Regnum Subterraneum sive Minerale de Cupro et Orichalco, deque modis liquationum cupri per Europam passim in usum receptis : de secretione ejus ab argento : de conversione in orichalcum : inque metalla diversi generis : de lapide calminari : de zinco : de vena cupri et probatione ejus : pariter de chymicis præparatis, et cum cupro factis experimentis etc. etc.)

« Du monde souterrain ou du minerai de cuivre et de bronze, ainsi que des méthodes de fonte du cuivre en usage dans diverses parties d'Europe ; de sa séparation d'avec l'argent ; de sa transformation en bronze et en métaux de diverses sortes : calamine, zinc et différents types de cuivres ; suivit de diverses méthodes de préparations chimiques, et d'expériences avec le cuivre, etc. » (534 pages.)

Plusieurs chapitres de ce dernier volume seront réédités dans diverses publications, à Strasbourg en 1737, Stockholm en 1753, et Paris en 1762.


Sur l'Infini (1734)

(Emanuel Swedenborgii Sacrae Regiae Maj. Svecicae Collegii Mettallici Assessoris Prodromus Philosophicæ Ratiocinantis de Infinito, et Causa Finali Creationis : deque mechanismo operationis animæ et corporis. Dresdæ et Lipsiæ, sumptibus Friderici Hekelii, 1734.)

« Préalable à une philosophie raisonnant sur l'infini, sur la cause finale de la Création, de là sur le fonctionnement de l'opération de l'âme et du corps », Dresde et Leipzig, 1734. (270 pages.)

Imprimé immédiatement après la publication de ses trois volumes précédents, il s'agit, suite à quelques critiques, d'un complément au premier volume de son précédent ouvrage. Cet ouvrage préfigure à bien des égards son oeuvre théologique ultérieure.


Fonctionnement du Règne Animal (1740-1741)

(Oeconomia Regni Animalis in Transactiones divisa : quarum haec prima, de Sanguine, ejus arteriis, venis et corde Anotomice, Physice, et Philosophice perlustrata. Cui accedit Introductio ad Psychologiam Rationalem. Londoni, Amstelodami, apud François Changuion, 1740.)

« Economie du règne animal », littéralement « Économie du règne animal », que l’on pourrait mieux traduire par : « Fonctionnement du corps humain ».

« Fonctionnement du corps humain divisé en deux études : la première traitant du sang et des artères, des veines et du coeur, du point de vue anatomique, physique et philosophique. Suivi d'une introducion à la psychologie rationnelle », Londres et Amsterdam, 1740.

Il publie la deuxième partie l'année suivante :

(Oeconomia Regni Animalis in Transactiones divisa : quarum haec secunda de Cerebri motu et cortice, et de anima humana : Anotomice, Physice, et Philosophice perlustrata. Amstelodami, apud François Changuion, 1741.)

« Fonctionnement du corps humain divisé en deux études : cette seconde traitant de la motricité et du cortex, ainsi que de l'âme humaine, du point de vue anatomique, physique et philosophique », Amsterdam, 1741.

Publié anonymement, le premier volume traite du sang du système sanguin et du coeur, le second du cerveau et de l'âme. La publication de ces deux volumes aura un grand succés et connaîtra trois rééditions successives.

 

Célébration de l'Imprimerie (1740)

(Carmen in Typographiae solemne seculare tertium celebratum. Lipsiæ MDCCXL.)

« En hommage à l'invention de l'imprimerie. », Leipzig, 1740.

 

Mémoire sur Charles XII (1740)

(Bref fran Swedenborg till Doktor Göran Nordberg om Carl XII, in : Carl den Tolfts Historia, Göran Nordberg, Vol. II, Stockholm, 1740.)

« Lettre de Swedenborg au Docteur Göran sur Charles XII », Histoire de Charles le Douzième, Göran Nordberg, Vol. II, Stockholm, 1740. (Pages 599-602.)

 

Le Règne Animal (1744)

Les deux premiers volumes sont publiés en Hollande, le troisième en Angleterre, anonymement. Dans la continuitée de ses précédents ouvrages, le premier s'intitule :

(Emanuelis Swedenborgii, Sacrae Regiae Majestatis Regnique Sueciae Collegii Mettallici Assessoris Regnum Animale anatomice, physice et philosophice perlustratum. Cujus pars prima, de visceribus abdominis seu de organis regionis inferioris. Hagæ Comitum, Apud Adrianum Blyvenburgium, 1744.)

« Regnum Animale », ou « domaine du corps animal ou humain ».

« Domaine du corps humain, du point de vue anatomique, physique et philosophique. Première partie : des organes abdominaux ou des organes des régions inférieures », La Hague, 1744. (438 pages.)

Deuxième partie :

(Regum Animale, anatomice, physice et philosophice perlustratum. Cujus pars secunda, de Visceribus thoracis seu de organis regionis superioris. Hagæ Comitum, Apud Adrianum Blyvenburgium, 1744.)

« Domaine du corps humain, du point de vue anatomique, physique et philosophique. Deuxième partie : des organes thoraciques ou des organes des régions supérieures », La Hague, 1744. (285 pages.)

Troisième partie :

(Regum Animale, anatomice, physice, et philosophice perlustratum. Cujus pars tertia, de cute, sensu tactus, et gustus ; et de formis organicis in genere. Londini, 1745.)

« Domaine du corps humain, du point de vue anatomique, physique et philosophique. Troisième partie : de la peau, des sens, du toucher et du goût ; et de la forme des organes en général », Londres, 1745.
(169 pages.)

« J'ai publié il n'y a pas très longtemps « Economie du Règne Animal », un travail qui traitait uniquement du sang, des vaisseaux et du coeur ainsi que du cerveau et où j'ai développé un rapide passage sur l'âme humaine. (...) J'ai l'intention d'étudier toute l'anatomie du corps, tous les organes abdominaux et thoraxiques, les organes génitaux des deux sexes, les cinq sens et le cerveau. (...) Je suis résolu à examiner attentivement toute l'anatomie du corps, de la tête aux pieds et dans toutes ses parties, et pour une approche encore plus approfondie d'examiner son propre cerveau, où l'âme à disposé ses premiers organes. (...) Je donnerais ensuite une introduction à une psychologie rationelle et je traiterai en dernier lieu de l'âme et de son état après la mort.»

Cette nouvelle publication reçoit de la part de la presse scientifique un accueil mitigé et controversé. Elle sera sa dernière publication scientifique majeure.

 

Psychologie Rationnelle (1742-1743)

Sur le point de publier cet ultime volume dédié à la question de l'âme humaine, il y renonce au dernier moment :

(Regum Animale, anatomice, physice et philosophice perlustratum. Cujus pars septima, de anima agit.)

« Domaine du corps humain, du point de vue anatomique, physique et philosophique. Septième partie : de la vie de l'âme », titré ailleurs dans ses manuscrits : « Psychologie rationnelle ». (Absent de "Chronological List".)

 

Diverses Oeuvres Posthumes (1734-1744)

A la suite de sa première grande publication : « Travaux Philosophiques et Métallurgiques » (1734), Swedenborg ne publiera que deux autres ouvrages scientifiques majeurs : « Fonctionnement du Règne Animal » (1740-1741) et « Le Règne Animal » (1744-1745). Pendant cette période de dix ans, ils rédige de très nombreux ouvrages, dont certains volumineux, qu'il ne publiera jamais. La plus grande partie d'entre eux ne seront publiés que bien plus tard à titre posthume, le plus souvent en anglais.

L'ensemble de ces études touche au moins trois domaines différents : celui de l'anatomie, de divers autres sujets scientifiques, et celui enfin de la philosophie et de la théologie. On retrouve dans les titres de cette dernière catégorie de nombreux concepts qu'il developpera tout au long de sa période théologique.

(De Mechanismo animæ et corporis ; (Faith in Christ), 1734. Itinerarium ex annis 1733-1734 ; Observata de corpore humano ; Memorial to the secret committee of the House of Nobles on the impolicy of declaring war against Russia, 1734. Three journals of Swedenborg's travel from 1710 to 1734, 1736 to 1739. De musculis in genere ; De via ad cognitionem animæ ; De fide et bonis operibus, 1739. De cute, deque lingua, 1740. Fragmenta Transactionum trium de cerebro ; De infinito, Indefinito et Finito, 1738-1740. Philosophia corpuscularis in compendio ; Uträkning af Magnetens Declination till Upsala Meridian, och hwad nytta sadane uträkningar till östra och westra Lengdens pafinnande kunna melbringa ; Philosophia universalium characteristica et mathematica, 1740. De Prudentia Divina, Praedestinatione, Fato, Fortuna et Prudentia Humana ; Mathematica et physica in compendia redacta, 1741. Varia philosophica et theologica, 1740-1744. Varia in mineralia, anatomia, chymia, psychologia, pathologia et cetera ; Adversaria in metaphysica ; Transactio prima de anima et ejus et corporis harmonia in genere ; De origine et propagatione animae ; De spiritu animale ; De sanguine rubro ; De Actione ; De sensatione, seu de corporis passione ; Ontologica, 1742. Anatomia corporis : de periosteo, mammis, membris genitalibus, deque organis quinque sensuum agunt ; Regnum animale, anatomice, physice et philosophice perlustratum : cujus supplementum, sive partis sextae, sectio prima, de periosteo et de mammis ; sectio secunda, de generatione, de partibus genitalibus utriusque sexus, et de formatione foetus in utero agit, 1742-1743. Johannis Swammerdami Biblia Naturae, 1743. De cerebro (The brain considered anatomically, philosiologically and philosophically), 1743-1744. De sensu communi, ejusque influxu in animam, et ejus reactione ; De musculis faciei et abdominis, 1744. Clavis Hieroglyphica Arcanorum Naturalium et Spiritualium per Viam Repræsentationum et Correspondentiarum.)

« Du mécanisme du corps et de l'âme » ; « Foi en Christ », 1734. « Itinéraire des années 1733 et 1734 » ; « Observation du corps humain » ; « Mémoire pour le commité secret de la Maison des Nobles sur l'erreur de déclarer la guerre à la Russie », 1734. « Trois journals de voyage de Swedenborg, de 1710 à 1734, de 1736 à 1739 » ; « Des muscles en général » ; « De la voie d'une connaissance de l'âme » ; « De la foi et des bonnes oeuvres », 1739. ; « De la peau et de la langue », 1740. « Trois études sur le cerveau », 3 volumes, le deuxième planches anatomiques uniquement ; De l'infini, de l'indéfini et du fini, 1738-1740. « Philosophie corpusculaire en résumé » ; « Déclinaison de l'aiguille ... » ; « Philosophie universelle, définition et mathématique », une tentative de définir ce que Leibnitz appelait un langage mathématique universel, 1740. « De la divine providence, de la prédestination, de la destinée, de la bonne fortune et de la prudence humaine » ; « Mathématique et physique, en résumé », 1741. « Divers philosophes et théologiens », volumineux résumé des doctrines des plus éminents philosophes, 1740-1744. « Mélanges en minéralogie, anatomie, chimie, psychologie, pathologie, etc. » ; « Adversaria en métaphysique » ; « Transaction première sur l'harmonie de l'âme et du corps » ; « De l'origine et de la génération de l'âme » ; « De l'esprit animal » ; « Du sang rouge » ; « Du mouvement » ; « Des sens, et des passions du corps » ; « Ontologie », signification des termes philosophiques, 1742. « Anatomie du corps : du périoste, des seins, des organes génitaux, des organes des cinq sens » ; « Règne animal, du point de vue anatomique, physique et philosophique, supplément à la septième partie. Première section : du périoste, des seins. Deuxième section : de la génération, des organes génitaux, de la formation intra-utérine du fœtus »,1742-1743. « Le livre de la nature de Jean Swammerdam », insectes et animaux aquatiques, 1743. « Le cerveau, du point de vue anatomique, physique et philosophique », 2 volumes, 1743-1744. « Des cinq sens, de leur influx dans l'âme et de leur action » ; « Des muscles de la face et de l'abdomen » ; «Clé hiéroglyphique des arcanes naturels et spirituels d'après les représentations et les correspondances » 1742. (28 pages.)

Dans ses trois derniers traités posthumes apparaissent pour la première fois des termes qui deviendront centraux dans son oeuvre théologique ultérieure : "influx", "arcanes", "naturel et spirituel", "correspondances et représentations". Swedenborg est à vivre ses premières expériences extatique et de visionnaires, (1743-1745). (Les références soulignées sont les seules de cette serie dans "Swedenborg Researcher", à figurer aussi dans "Chronological List", les autres en sont absentes. Pour ces ouvrages voir la : bibliographie de la bibliographie)

 

 

page suivante

page précédente

brève bibliographie

page d'accueil